Il faut vivre avec son temps… Et oui, nous sommes en 2012, l’internet est partout, à la maison, au travail, dans nos déplacements via nos téléphones 3G.

En un rien de temps une information est diffusée à des millions de personnes. Celle-ci est vite relayée par les réseaux sociaux, les chaînes d’information qui émettent 24h/24 avec leurs émissions et leurs bandeaux déroulants, les radios, etc.

En 2012, il y a aussi les élections présidentielles… Ce dimanche 22 avril 2012, pour être précis, nous nous rendrons donc aux urnes pour désigner les candidats qui seront peut être “qualifié” pour le second tour.

Les résultats de ce premier tour doivent “tomber” à 20H, “sacro-sainte” heure de nos journaux télévisés de TF1, France2, etc.

Mais voilà, certains médias aimeraient “griller” la politesse en annonçant dès 18H30 les tendances des résultats de ce premier tour ou les sondages des votes des électeurs.

Problème, par un arrêté préfectoral une circonscription pourra étendre la plage horaire d’ouverture de ses bureaux, et donc fermer après 18H30.
En effet, si les électeurs qui n’ont pas encore votés apprennent les tendances des résultats ou d’un sondage, ceux-ci peuvent se dire qu’il est encore temps d’influencer les résultats définitifs en allant voter et donc potentiellement de modifier les résultats finaux. Mais ne nous leurrons pas, c’est surtout quand il y a des très petites différences entre le nombre de voies des candidats que ce phénomène peut “casser” une élection.

Mais on peut se demander, pourquoi certaines personnes ont envi de publier avant l’heure (légale) les tendances des résultats ou les sondages ?
Pour générer du trafic sur internet sur leurs sites, pardi !
Les radios et les chaînes de télévision sont sous contrôle. Un manquement à la loi et la sanction tombera sans attendre.
L’internet par-contre ne l’est pas, n’importe qui ayant accès à internet et qui aurait l’information sur les scrutins pourrait la publier qu’il soit en France, en Belgique, ou ailleurs sur la planète, sur un site web, un forum ou un réseau social. La propagation de cette information ira très vite et le mal sera fait.
Mais la réelle source de cette situation n’est pas les médias ni les personnes qui veulent partager de l’information ; c’est la loi qui n’est plus en adéquation avec notre temps, avec notre quotidien, avec notre internet que nous utilisons tous les jours, etc.
Beaucoup de lois sont obsolètes et totalement inutiles. Un exemple : une ordonnance de police du 26 brumaire an VIII (17 novembre 1799), signée par le préfet de police de Paris interdit les femmes de porter un pantalon (!) et est toujours en vigueur aujourd’hui !!!

Que peuvent bien attendre nos députés pour faire un nettoyage par le vide des lois qui ne servent à rien ?

Revenons à notre élection de ce week-end… que faire ?
Rien, il est trop tard pour agir, pour modifier les lois ou en ajouter, ce dimanche sur internet il y aura des tendances de résultats ou des sondages, il n’est possible que de sanctionner les contrevenants français ou d’invalider les votes.

FacebookLinkedInShare/Bookmark